Du 24 septembre au 7 octobre 2007

Euro-2007

Jeudi 4 Octobre 2007


La Belgique dispute vendredi (21 heures) son second quart de finale dans un championnat d'Europe en deux tentatives après celui d'il y a quatre ans en Grèce, où les Belges s'étaient inclinées 90 à 62 face à la Tchéquie. Comme le souligne Ann Wauters, "nous avions pris 40 pts il y a quatre ans, l'écart s'est désormais réduit à quelques points. Nous avons progressé, mais nous voulons franchir encore une étape supplémentaire." Qu'en pensent les Espagnoles ?


L'enthousiame, un gros atout des Espagnoles (photo: Basquetebol.org/Ann Dee)
L'enthousiame, un gros atout des Espagnoles (photo: Basquetebol.org/Ann Dee)
Le match aux cinq anneaux ! Les vainqueurs des quarts de finale seront qualifiés pour le tournoi pré-olympique en juin prochain offrant encore 5 tickets pour les JO de Pékin. C'est dire si le duel entre Belges et Espagnoles, vendredi à 21 heures, est lourd de conséquence et pourrait permettre à la Belgique de réaliser, déjà, son objectif, elle qui fut la première à se qualifier pour le top 8 de cet Euro. "Si on gagne, on est aux anges, sinon il faudra aller chercher derrière cette 5-ème place", sobre résumé de Laurent Buffard qui sait qu'une victoire de ses filles face aux Espagnoles serait un exploit, le plus grand sans doute de l'histoire du basket belge. Pour l'Espagne aussi, c'est LE match, comme l'a qualifié Evaristo Perez. Le clan espagnol pointe quatre gros dangers pour décrire la formation belge.

  • L'ailière Anke De Mondt que l'Espagne connaît bien puisque l'ailière anversoise fut à Burgos jusqu'à l'an dernier (après Las Palmas et Extrugasa, et avant Salamanque), coachée notamment par Evaristo Perez, le sélectionneur espagnol et coéquipière de Marta Zurro. "C'est une spécialiste à 3pts", confie l'intérieure espagnole (1m86/26 ans/Burgos) à la presse espagnole. "Elle aime surtout shooter au sortir d'un écran parce qu'elle est capable d'armer très vite le bras." Anke De Mondt affiche une moyenne dans cet Euro de 12,2 pts et reste diabolique sur la ligne des lancers, si l'on se souvient aussi de son 54 sur 58 en Liga espagnole, le record absolu (93% de réussite) en championnat d'Espagne la saison dernière. Pour Zurro, De Mondt "a une mécanique de tir parfaite. En outre, un autre de ses points forts reste la défense".

  • Coéquipière d'Ann Wauters au CSKA Moscou (ex-Samara), Amaya Valdemoro (1m84/31 ans/Samara) juge l'intérieure belge d'1m95 comme étant "l'une des meilleures joueuses d'Europe avec Maria Stepanova", qui pourraient d'ailleurs toutes deux lui retourner le compliment. Tellement la Madrilène est l'une des plus percutantes ailières de la planète basket. Meilleure marqueuse de l'Euro 2005 en Turquie, et deuxième meilleure marqueuse en 2003, Valdemoro (14,2 pts de moyenne dans cet Euro) est celle qu'il faut empêcher de développer son jeu. C'est le gros leader de la formation espagnole. Elle dit d'Ann Wauters, 2e meilleure marqueuse de l'Euo jusqu'ici (19,3 pts de moyenne) et 4e rebondeuse (8,2 rbds par match), "qu'elle a un potentiel incroyable dans la raquette et qu'elle est, à la grande différence des autres intérieures, aussi habile de la main droite que de la main gauche."

  • Autre pion à surveiller pour les Espagnoles, Kathy Wambe, "une meneuse qui cherche toujours la pénétration et qui ne shoote pas à trois points." Quatrième au classement particulier aux assists dans ce championnat d'Europe, la meneuse tournaisienne affiche 3,8 passes décisives par rencontres pour 11 pts de moyenne.

  • Enfin, le quatrième élément souligné en fluo par la presse ibère est le sélectionneur national, Laurent Buffard qui fut le coach d'Isa Sanchez (1m79/30 ans/Leon) lors de son passage à Valenciennes. L'ailière espagnole reconnaît que c'est "l'un des meilleurs entraîneurs qui lui fut donné d'avoir et qui a une façon spéciale d'aborder le basket" Pour Sanchez, Buffard est un spécialiste pour "utiliser non seulement les points forts de ses joueuses vedettes, mais aussi pour tirer le rendement maximum de chacune des filles de son équipe."

Hormis Lusila Pascua (24 ans/Leon) qui culmine à 1m96 et Cindy Lima (25 ans/Saragosse) à 1m92, la formation espagnole est traditionnellement une équipe qui n'a pas la taille comme arme favorite mais qui compense par un jeu ultra rapide et un enthousiame extrême. Avec Elisa Aguilar (1m72/30 ans/Valence), Laia Palau (1m78/26 ans/Valence), Nuria Martinez (1m77/23 ans/Dynamo Moscou/Rus) ou Anna Montañana (1m86/25 ans/Salamanque), l'Espagne déborde en effet d'énergie. Seule l'absence de Marta Fernandez dans cet Euro est un atout en moins pour les Espagnoles. A canaliser par la défense belge, car pour Laurent Buffard l'une des clés du duel sera "défendre et assurer un repli défensif efficace pour empêcher les Espagnoles de jouer vite."

Christian Detroz
Rédigé par Christian Detroz le Jeudi 4 Octobre 2007 à 17:42