Du 24 septembre au 7 octobre 2007

Euro-2007


Pour rejoindre la 5-ème place qualificative pour le tournoi pré-olympique en vue des JO de Pékin, la Belgique devait réaliser un gros coup. Les circonstances de cet Euro, font, qu’à présent, elle doit en réussir deux ce week-end sous peine de voir le rêve olympique définitivement s’envoler. Les Belges n’ont pu réussir l’exploit de sortir l’Espagne vendredi soir. Après une bonne première mi-temps, la cohésion belge s’est fissurée dès la reprise. Il fut un temps où l’union faisait la force. Elle aurait été bien nécessaire face à l’un des favoris pour le titre. Distancée par les Espagnoles à la reprise, la Belgique a perdu trop de ballons (23) et n’a pu surtout trouver de solution offensive pour revenir au score. La Tchéquie, championne en titre déchue, puis le vainqueur de France / Lituanie en cas de succès se dressent désormais sur le chemin des Belges. La 5e place va s’arracher à prix d’or.


Laurent Buffard, soucieux, pas sur la défaite sur la manière en 2e mi-temps (photo:Ann Dee)
Laurent Buffard, soucieux, pas sur la défaite sur la manière en 2e mi-temps (photo:Ann Dee)
"Nous avions pu revenir dans nos matches face à la Lettonie et la Tchéquie grâce à un bon état d’esprit, une bonne circulation du ballon, de bons mouvements dans le jeu extérieur/intérieur. Nous avons oublié ces valeurs-là en deuxième mi-temps contre l’Espagne", regrettait Laurent Buffard qui voulait relativiser aussi. "Après une bonne première mi-temps face à l’un des favoris au titre avec la Russie, les choses se compliquées parce que nous avons pensé que nous ne pouvions jouer 'que' avec Ann Wauters. La défense espagnole a mis beaucoup de pression et les joueuses ont pensé qu’elles pouvaient faire la différence toute seule. Mais pour être capable de faire cela, il faut être talentueuse. Nous avons manqué de cohésion offensive. Et puis 23 pertes de balle contre l’Espagne, cela se paie cash avec leur jeu de contre. On prend 20 pts en contre-attaque. Maintenant, il faut se reconcentrer, mais cela s’est compliqué. Pas de notre faute, car la Tchéquie et la France ont aussi été éliminées. Elles sont sur notre chemin. Et il n’y a pas à rougir de la défaite contre l’Espagne qui est très forte, la France a en fait les frais aussi. Ce n’est pas un hasard. On a tourné à 6-7 joueuses. Les filles du banc ont voulu apporter quelque chose aussi. En fin de match, j’ai fait tourner pour garder un minimum de fraîcheur en vue du match contre les Tchèques."

Même son de cloche du côté d’Ann Wauters, en grosse discussion plusieurs fois avec Kathy Wambe. " Nous avons commencé par très bien défendre, notamment contre leurs shooteuses, Valdemoro, Aguilar ou Montanana. Mais en attaque, le ballon n'a pas bien tourné. Nous n'avons pas fait un bon travail qui aurait été de faire circuler le ballon et de trouver la joueuse libre. Nous ne l'avons pas fait. Cela devenait difficile en fin de match. Nous avons commis trop de pertes de balle. En préparation, nous avions joué l'Espagne et le problème s'était déjà posé. Elles ont très bien défendu pour pouvoir repartir en contre. Elles ont bien joué le coup."

Aux Belges désormais de se resserrer les coudes et retrouver leur collectif pour défier une équipe tchèque contre laquelle elle ne s’était inclinée que de deux points au deuxième tour (70-72) après avoir mené de 8pts dans le dernier quart. C’est à 16h00.

Christian Detroz
Rédigé par Christian Detroz le Samedi 6 Octobre 2007 à 11:19