National Team

Le 'Super Summer' du basket féminin belge

Souviens-toi l'été 2017



Une médaille d'or, une médaille de bronze, une autre en argent en division B mais qui assure une remontée au sein de l'élite, deux joueuses MVP de leur tournoi, les sélections nationales ont brillé de mille feux cet été pour un 'Super Summer' inédit !



Tout avait commencé à Sopron en 2005, 12 ans de travail et de persévérance pour un 'Super Summer' 2017 (photo: FIBA.com)
Tout avait commencé à Sopron en 2005, 12 ans de travail et de persévérance pour un 'Super Summer' 2017 (photo: FIBA.com)
La Belgique a conquis la première médaille de son histoire en décrochant le bronze de l'Euro de Prague en juin. Les Belgian Cats ont déroulé le parcours parfait ne s'inclinant que face aux Espagnoles championnes d'Europe. Le duo Emma Meesseman-Ann Wauters aura bien été la meilleure paire d'Europe pour permettre aux filles de Philip Mestdagh de monter sur le podium. Cet exploit lançait l'été des sélections sur les meilleures bases possibles.

Les U18 d'Arvid Diels ont en effet dans la foulée conquis la médaille d'or de l'Euro à Sopron, en Hongrie. Là où tout a commencé à vrai dire pour le technicien malinois et pour le basket féminin belge à vrai dire. C'est lui qui coachait les U20 lors d'un Euro qui a vu la Belgique prendre, avec un peu de réussite, une 5e place a priori anecdotique. Mais le Guatemala qui devait organiser le championnat du monde U21 se désistait quelques semaines plus tard laissant la place à la Russie, dans le top 4 de l'Euro à Sopron, et permettant à la Belgique de disputer le Mondial U12 en 2007 à Moscou. La suite on la connaît. Souven placée, presque jamais gagnante, la sélection d'Arvid Diels a déjoué tous les pronostics cette fois pour s'offrir un parcours de rêve jusqu'en finale remportée de maîtresse manière face à la Serbie. Billie Massey était, en prime, couronnée MVP.

Paradoxe de l'histoire, cette même génération était descendue deux ans plus tôt en U16 à l'Euro de Matosinhos en 2015. Dieu sait s'il est parfois difficile de se refaire une place parmi l'élite. Jan Callewaert y est parvenu pour son premier essai comme head coach d'une sélection. Le coach de Waregem n'a certes pu cueillir la cerise s'inclinant en finale face au Danemark (73-74, après avoir été mené de 24 points à un quart d'heure du terme), mais la promotion était assurée avec une très belle génération aussi emmenée notamment par Emma et Sarah Bell, ainsi que Sam Van Buggenhout, meilleure marqueuse du tournoi et dans le cinq de cet Euro à Skopje, en Macédoine, trois joueuses de Phantoms Boom, et par Maxuella Lisowa, sacrée MVP. Du beau travail. Avec le maintien des U20 (7es à l'Euro de Matoshinos), les trois sélections joueront en division A l'été prochain alors qu'en septembre, les Belgian Cats s'offriront, à Tenerife, le premier championnat du monde de l'histoire du basket chez les seniors.

Christian Detroz
27/08/2017