La Gazette de l'Euroligue

Euroleague - "Un match plein qui s'est joué sur des détails en fin de rencontre"



Mithra Castors Braine est de plein pied en Euroligue. Après un deux sur trois, les Brainoises sont venues tutoyer Ekaterinburg chez lui pour le compte de la 4e journée. Jurgen Van Meerbeeck regrettait les détails manqués, mais appréciait la belle prestation d'ensemble de ses joueuses.



Jurgen Van Meerbeeck pouvait être fier de ses joueuses. Le coach de Mithra Castors Braine et son groupe ont tenu tête à Ekaterinburg ne s'inclinant que sur des détails dans le money-time qui s'est calculé en roubles (75-70). Les Brainoises sont pourtant revenues plusieurs fois dans la rencontre après avoir été, au maximum, distancées de 7 points. Avec une bombe de Marjorie Carpréaux, ce fut même 71-70 à 32 secondes du terme.

"Dans un match aussi serré, cela ne se joue effectivement que sur des détails", a expliqué Jurgen Van Meerbeeck. "Pour remporter ce match, nous avions besoin de rester concentré jusqu'au bout. Je ne dis pas qu'il y a eu du stress, mais disons que certains joueuses ne sont pas habituées à disputer ce genre de fin de match dans ce contexte. Et ce sont des détails en notre faveur qui nous ont manqué tout à la fin. Ce fut un très bon match. Nous avons encore une fois montré que nous avons bel et bien notre place en Euroligue."

De retour dans une enceinte où elle a évolué 4 saisons, Ann Wauters soulignait le jeu d'équipe de ses partenaires. "Nous savions que les meilleures joueuses étaient de l'autre côté, mais le basket se joue à cinq contre cinq et tout est toujours possible. Nous avons vraiment joué en équipe. Il y a 22 assists je pense de notre côté. Nous n'avons jamais baissé les bras non plus quand Ekaterinburg a pris quelques points d'avance. A chaque fois, nous nous sommes battues pour revenir et cela s'est très positif. N'oublions que c'est un groupe jeune et qui se construit. C'est très positif pour la suite".

La conférence de presse d'après-match


Pour revoir l'intégralité de la rencontre


Christian Detroz
05/11/2015