| Vendredi 24 Juillet 2015 20:00

Réactions de Julie Allemand, la capitaine à l'issue du quart de finale perdu face à l'Espagne (70-66) au championnat du monde U19, vendredi à Chekhov.






La première journée de repos intervient déjà lundi avant la fin des matches de poule. Pour la Belgique et Julie Allemand, elle sera mise à profit pour recharger les batteries, soulager les bobos et préparer le duel face au Canada, victorieuse du Mali (71-62) et battue par la France (54-58) pour ses deux premiers matches.


Une journée de repos pour se préparer au Canada
"Journée de repos aujourd'hui. D'habitude, lors d'un championnat d'Europe, nous jouons 3 matchs et puis c'est le jour de repos. Ici, deux matchs et déjà un jour de repos. Ce qui est assez bizarre, comme si le repos arrivait trop tôt. Mais d'un autre côté, étant donné que nous sommes là depuis mercedi, que nous avons joué déjà Argentine et Pays-Bas avant de commencer la compétition, le jour de repos se met encore bien".
"Après notre match d'hier contre le Mali, nous nous sommes déjà bien reposées et avons regardé ensemble le match France-Canada, pour déjà avoir une idée de notre prochain adversaire. Aujourd'hui, la journée sera assez "cool", nous n'allons pas faire grand chose mais ce n'est pas pour autant que nous ne devons pas rester concentrées sur nos objectifs. La matinée est consacrée aux soins avec Peggy, et l'après midi, nous auront un entrainement dans la salle à côté de l'hôtel pour éviter d'encore faire 2h00 de bus aller-retour et d'avoir encore ce trajet en plus dans les jambes. Nous aurons encore un meeting avant ou après l'entrainement, afin d'être prêtes pour attaquer le match de demain. Canada est une équipe assez grande et physique, qui rejoint plus le style de la France que le Mali. Le groupe va donc vraiment profiter de tout ce temps de repos aujourd'hui afin d'être prêt pour demain".
#5 Julie Allemand
Ndlr: en comptant chaque trajet pour les entraînements et les matches (2h00 aller retour), les équipes, sur les 12 jours de compétitions, auront pratiquement passé près de 48 heures dans leur bus. La rencontre face au Canada mardi se jouera à 12h30 (heure belge) à Vidnoje.





| Vendredi 17 Juillet 2015 08:00

Julie Allemand, 19 ans, capitaine de l'équipe belge, nous fait vivre le Mondial U19 en Russie. La meneuse de Castors Braine, finaliste de l'Eurocup avec Castors Braine, dispute son deuxième championnat du monde après le Mondial U17 à Amsterdam en 2012 (7e).


Quelques jours pour bien s'adapter
Après une journée tout de même assez longue mercredi, nous sommes bien arrivées à l'hôtel à Podolsk. Nous avons eu un entraînement le soir juste à côté de l'hôtel. Ensuite, lever tôt jeudi pour aller à l'entraînement à 9h00 et il faut compter un trajet d'une heure à 1h30. C'est là que l'on se rend compte aussi de l'importance d'arriver quelques jours avant le début du championnat pour reconnaître les salles (qui sont d'ailleurs de très belles infrastructures), les balles, mais aussi, comme ici c'est le cas, le trajet entre la salle et l'hôtel. Nous avons eu l'occasion jeudi et encore vendredi pour nous habituer à ça avant de commencer le championnat.
La journée est passée vite: entraînement le matin, un peu de repos l'après-midi avant le match le soir. Avec une victoire de 20 points contre l'Argentine, l'équipe est encore plus positive et confiante. Nous avons joué une bonne première mi-temps (23 points d'avance) ce qui nous laisse un peu aller en deuxième mi-temps, alors que c'est là que nous aurions dû être encore plus dur avec nos adversaires. Vendredi, le même programme nous attend avec cette fois un match contre les Pays-Bas.
#5 Julie Allemand





| Lundi 13 Juillet 2015 22:17

Julie Allemand, 19 ans, capitaine de l'équipe belge, nous fera vivre le Mondial U19 en Russie. La meneuse de Castors Braine, finaliste de l'Eurocup avec Castors Braine, dispute son deuxième championnat du monde après le Mondial U17 à Amsterdam en 2012 (7e). Voici le premier volet des carnets de Julie !


Impatiente d'y être !
Deuxième championnat du monde. Certainement quelque chose dont on ne pense pas vivre dans sa vie quand on commence à jouer au basket, même en intégrant les équipes nationales de  jeunes. A Amsterdam, nous avions tout de même fait un parcours correct, ici ce sera totalement différent. Pour moi en tous cas. Cette fois-ci, c'est mon année. Je sais a quoi m'attendre. Ce n'est plus une découverte et j'ai un groupe à mener. Notre équipe est très jeune, c'est vrai. Je pense que nous sommes 4 seulement à avoir 19 ans. Les autres sont plus jeunes, mais notre force est d'être un groupe soudé et motivé. Nous n'avons peut-être pas les capacités physiques des Américaines par exemple ou la taille des Russes mais nous avons que notre force ailleurs et c'est là dessus que l'on va jouer.
Départ le 15 juillet. Mercredi. Afin d'être à notre aise pour commencer la campagne. Nous aurons sur place encore deux matches de préparation contre l'Argentine et les Pays-Bas, et un scrimmage avec la Chine avant d'attaquer le championnat. Nos trois premiers matchs sont France, Mali et puis Canada. On les joue à 13h00 ce qui veut dire qu'il faudra être prêtes. Car qui dit 13h00 dit sans doute pas d'entraînement le matin (décision du coach ) pour ne pas se lever trop tôt. On essayera donc d'aller shooter plus tôt à la salle avant le match pour être prête.
Notre but est de tout donner lors de notre premier match contre la France. Avec l'obligation déjà de gagner. Toute notre préparation a tourné autour de ce match. Le deuxième match contre le Mali devrait normalement être plus abordable. Après, il reste le Canada. On en saura déjà plus. Si l'on gagne, et qu'il s'agit d'une 3e victoire, nous allons pour un résultat sachant que l'on aura une bonne position pour la suite de la compétition en évitant quelques grandes équipes. Si l'on perd contre le Canada, nous verrons un peu comment se sont passés les autres matchs. Quoi qu'il en soit, le plus important reste le 18 juillet contre la France!
L'équipe est très emballée, surtout avec les petits matchs de préparation au Portugal et en Tchéquie qui ont permis au groupe de se trouver, pour que chacune puisse connaître son rôle et puis cela a permis déjà de vivre ensemble. C'est important. Maintenant,  nous attendons avec impatience le 15 juillet pour décoller et enfin le dire: on y est !




Team Belgium U19 2015
Team Belgium U19 2015





Partager ce site

#Basketfeminin

Facebook


Follow us
Facebook
Twitter
YouTube

Photos
Belgium U19 vs Corée du Sud (FIBA.com)
Belgium U19 vs Canada (photo: FIBA.Com)
France vs Belgium U19 (FIBA.com)
Belgium U19 vs Mali
Belgium U19 vs Spain (FIBA.com)
Belgium U19 vs Spain
Belgium U19 vs Mali (FIBA.com)
Belgium U19 vs Mali
Belgium U19 vs Spain
Belgium U19 vs Canada (5-8)
France vs Belgium U19 (FIBA.com)
Belgium U19 vs Canada (5-8)
The Opening Ceremony
Belgium U19 vs Spain (FIBA.com)
Belgium U19 - 17/07/2015 - Chekhov
Belgium U19 vs Canada (5-8)

Archives