Accueil
Envoyer à un ami
Partager
BNT Dames

Tournoi 4 Nations - Vamos Belgica !

Les Lionnes battues avec les honneurs contre l'Espagne 84 à 99




Ligafemenina.com
Ligafemenina.com
Ligafemenina.com
Ligafemenina.com
Soirée à grand spectacle vendredi soir au Hall O. Henry où l’Espagne est d’ores et déjà assurée de s’adjuger la 3-ème édition du Tournoi des Quatre Nations après sa victoire sur la Belgique 84 à 99. Les Espagnoles ont remporté leur 3 matches et sont reparties dans leur péninsule ce matin. Que la Belgique ait pu résister 14 minutes à cette Espagne-là en première mi-temps est déjà une sacré performance en soi, s’accrochant en outre encore en seconde période, même si l’Espagne, certes, gérait sans crainte son avance. A 38 partout sur un temps mort de Van Hoorenbeek, l’Espagne s’est repositionnée en fin de période. Amaya Valdemoro, libérée du marquage de Nele Deyaert revenue sur le banc, plantait à elle seule un 0-11 qui plaçait les Espagnoles sur le velours à la pause sur un score qui en dit long sur la vivacité des échanges : 44 à 54.

Avant cela, déjà que la Finlande avait battu l’Allemagne 73 à 72 « on the buzzer » et au terme d’une fin de match à suspens dans la première rencontre de la soirée, les Lionnes avaient pu répondre du tac au tac aux Espagnoles lançant le match sur un rythme fou. A 7-10 et le temps de prendre ses marques, la Belgique résistait tant qu’elle pouvait. Callens, Van Malderen, Caers accrochaient à 11 partout, puis menaient 18-14 à la 6-ème minute. Anke De Mondt, avec deux bombes consécutives gardaient les Belges devant : 24 à 22. Deyaert fixait à 26 partout à la 10-ème. De Mondt et Dana Boonen, sans club encore pour la saison prochaine, mais avide de rester en Espagne, sortaient leur grand jeu doublé d’une motivation décuplée. Devant la furia espagnole, qui reste encore à un mois de sa forme optimale programmée pour la phase finale de l’Euro début septembre, les Belges, qui débutent mercredi en Italie en barrage pour ce même Euro, résistaient jusqu’à ce fameux 38 partout à la 14e. Fin du premier acte.

Avec courage et coeur
Avec un banc profond et aussi performant que talentueux, l’armada espagnole filait au repos (44-54) avec Fernandez et Palau. La puissance physique alliée au collectif presque sans faille avaient permis aux Espagnoles d’accélerrer. Les Belges continuaient à se battre avec courage et cœur en seconde période. Le troisième quart était ainsi encore équilibré (22-22) avec une adresse à distance face à la zone ibérique via Van Malderen, Medvedeva, Deyaert et Caers. 66-76 à la demi-heure. Même topo encore dans le dernier quart alors que l’Espagne ne cherchait pas à tout prix la centaine. Les Belges pouvaient sortir du match la tête bien haute. Score final : 84 à 99.

Samedi, les Belges retrouveront l’Allemagne (21h00), après Finlande-Canada (19h), toujours au Hall O. Henry pour la dernière journée du tournoi. Une Allemagne, déjà qualifiée aussi pour l’Euro, et qui a battu en préparation la Belgique la semaine dernière par deux fois. Revanche ?

Belgique – Espagne : 84-99
26-26/18-28/22-22/18-23
Belgique: 22/35 à 2pts, 7/22 à 3pts, 19/21 aux lancers, 17 rbds, 25 fautes (Deyaert 31e, Charlier 39e sorties pour 5f.) Charlier 6, Vercauteren, Caers 10, Blommaers, De Mondt 17 (4x3), Deyaert 10, Callens 8, Boonen 18 (1x3), Medvedeva 3(1x3), Van Malderen 12 (1x3)
Espagne: 27/48 à 2pts, 8/12 à 3pts, 21/25 aux lancers, 28 rbds, 19 fautes. Gallego 1, Fernandez 20 (1x3), Palau 7 (1x3), Xantal 8(2x3), Pascua 1, Valdemoro 25 (1x3), Sanchez, Ferragut 11 (1x3), Montesdeoca 10, Montana 6, Camps

Place à l'Allemagne ce soir (21h)

Basketball-bund.de
Basketball-bund.de
Barrant la route des Lionnes en septembre dernier pour une qualification directe à l’Euro 2005, l’Allemagne se prépare pour la phase finale. Avec trois joutes face à la Pologne et deux contre la Belgique à Rottenburg, les Allemandes étaient en Belgique pour le Tournoi des Quatre Nations, antépénultième étape de leur campagne avant le rendez-vous de l’Euro. Olaf Stolz (photo) et ses joueuses se rendront ensuite en Turquie, déjà, mais pour un tournoi quadrangulaire avec la Turquie, la Tchéquie et la Roumanie. Une semaine en Allemagne plus tard et ce seront ensuite deux joutes amicales face aux Pays-Bas comme dernier galop d’essai avant l’Euro. Un Euro que la formation teutonne abordera dans le groupe de la Grèce, la Lituanie et le 12-ème qualifié survivant des barrages.

« Nos trois premiers matches seront évidemment les plus importants », expliquait vendredi Olaf Stohl, le coach allemand. « Il y a quatre équipes dans cet Euro qui devraient se retrouver de toute façon en demi-finales : la France, l’Espagne, la Tchéquie et la Russie. Notre rêve serait de figurer en quarts de finale. Notre sélection n’est pas encore définitive. Linda Frölich doit revenir la semaine prochaine et Yvonne Weber. Il se peut aussi que nous incluyions une ou deux jeunes qui vont disputer les Universiades (du 11 au 21 août à … Izmir en Turquie).»

« Nous avons joué deux matches contre la Belgique. Lors du second, les Belges ont bien joué, avec un grand cœur. Nous avons été en problème durant 30 minutes. En revoyant un peu la défense en fin de rencontre, nous sommes passés devant. Il est certain qu’avec Ann Wauters et Kathy Wambe, la Belgique se qualifierait. Maintenant, sans ces deux joueuses-là (ndlr: et sans Oksana Agabalova), la tâche se complique. La Slovaquie se reconstruit. C’est un nouveau coach et il leur faut encore du temps. L’Italie a annoncé que ses joueuses de WNBA seraient au poste. Cela dit, c’est possible, mais le chemin est très long pour le 12-ème qualifié quel qu’il soit. Toute la préparation, quatre matches avec le groupe, plus encore le mini-tournoi en Turquie avant la phase finale. Il est certain que l’équipe qui se qualifiera sera certainement fatiguée. Il n’y a pas de temps pour la récupération, car elle enchaîne tout de suite avec la phase finale. Cela ne va pas. Nous, nous sommes très heureux, d’être passé directement. Mais il faut changer cela. Bon, de toute façon, les prochaines qualifications permettront à 16 équipes de disputer la phase finale. Cela dit, le mode des éliminatoires n’est pas encore établi par la FIBA. »


Samedi 6 Août 2005




Follow us also on
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram