Accueil
Envoyer à un ami
Partager
National Team

Préparation - La Belgique résiste beaucoup mieux au Montenegro (87-72)

Des motifs d'espoirs


Malgré une défaite 87 à 72 au compteur face au Monténégro, et l’absence d’Evelien Callens, blessée à nouveau au genou, la Belgique a pu enregister quelques motifs de satisfactions pour sa 4e rencontre de préparation, la 2e dans le cadre du stage des Belges en Slovénie.



Préparation - La Belgique résiste beaucoup mieux au Montenegro (87-72)
Face à la solide formation monténégrine, 9e du dernier Euro, les filles de Daniel Goethals ont effet montré plus de détermination et de mordant, emmenées qu’elles furent par Julie Vanloo, 21 unités dont un 6/10 à 3pts. Avec 72 points inscrits, la Belgique avait trouvé le chemin de l’anneau plus facilement que lors de ces trois autres joutes. Noémie Mayombo et Jana Raman, ont rajouté 10 points chacune. Laurence Van Malderen en ajoutera 8 (pour 6 rebonds) et Sofie Hendrickx 7. Manu Mayombo au repos, Sien Devliegher et Hanne Mestdagh n’ont pas joué dimanche.

Des coups de sifflet dévastateurs

A 16-19 , la Belgique avait effectué un excellent départ forçant le Monténégro à réagir ce que firent Perovanovic (24 pts), Dubljevic (14 pts, 6 rbds) et consoeurs. Pour repasser devant à la pause 42 à 41. Le Monténégro restera devant en seconde période s’octroyant une avance maximale de 16 unités et la bagatelle de ... 43 lancers francs qui firent réagir les Belges. 61-55 à la demi-heure et 87-72 au coup de sifflet de final.

Daniel Goethals pointera des motifs de satisfactions et retiendra une rencontre très riche en enseignements alors que les Belges resteront encore jusque mardi à Kranjska Gora pour y terminer leur stage. Vendredi, samedi et dimanche, ce seront les trois dernières rencontres de préparation dans le cadre du tournoi de Louvain-la-Neuve avec les Pays-Bas, l’Ukraine et l’Italie, avant la première joute de qualifications le 8 juin en Grande-Bretagne. Les Britanniques se sont inclinées dimanche face à l’Allemagne 54 à 56 à Worcester et disputeront de leur côté deux rencontres face à la Russie à Moscou.

Monténégro – Belgium 87-72
16-19/26-22/19-14/26-17
Monténégro: 22/33 à 2pts, 4/12 à 3pts, 31/43 LF, 34 rbds, 14 assists, 14 pertes de balle, 20 fautes. Skerovic 7 (1x3), Jovovic 4, Baletic 5, Natasa Popovic 4, Nikolina Popovic 8 (2x3), Dubljevic 14 (6 rbds), Perovanovic 24, Pasic 1, Vujovic 12 (1x3), Pavicevic 2, Rakovic 6
Belgium: 17/34 à 2pts, 9/29 à 3pts, 11/14 LF, 28 rebonds, 15 assists, 14 pertes de balles, 30 fautes. Vanloo 21 (6x10), Celus 2, N. Mayombo 10 (4 ass.), Delaere 4, Grzesinski 4, Raman 10, Gaspar, Hendrickx 6, K. Mestdagh 7 (1x3), Van Malderen 8 (2x5, 6 rbds)

'Cinq crans au-dessus au niveau intensité'

Il n’y avait pas photo pour Daniel Goethals, le sélectionneur national. La rencontre face au Monténégro dimanche a été bien meilleure pour les Belges à l’occasion de leur deuxième match de préparation en stage à Kranjska Gora. “On a été beaucoup plus dans la dureté, dans la motivation. C’était 5 cran au-dessus que ce que nous avons connu. Ce qui a pouser les Monténégrines à se rebeller et à jouer plus dur. Là, on n’a pas répondu tout de suite, mais on n’a pas craqué non plus. Ce qui nous permis de tenir jusqu’au repos (42-41)", a expliqué Daniel Goethals, pas content du tout de la manière de siffler. "Je n’ai pas l’habitude de parler de ça, mais l’arbitrage ne nous a pas aidé non plus. Avec 43 lancers francs pour l’adversaire, dont une floppée qui n’était pas du tout mérité, des techniques au banc, à mes joueuses, on s’est fait massacrer. Ce n’était pas top vendredi, mais comme on a été mauvais, nous ne pouvions retenir ça. Cela dit, cela montre que l’on peut avoir du répondant physique.

Les Belges vont rester encore deux jours à Kranjska Gora pour parfaire un stage qui doit les construire sur le plan physique avant d’aborder la dernière ligne droite de leur préparation avec le tournoi de Louvain-La-Neuve dès vendredi prochain. “Nous allons encore travailler très dur. Les filles sont fatiguées, mais c’est normal. Elles le seront encore plus à la fin du stage. Perdre en jouant mal est une chose, perdre de cette manière a quelque chose de frustrant pour le staff et les joueuses. Il faut continuer à travailler dans l’intensité et dans le débat physique.


Dimanche 25 Mai 2014




Follow us also on
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram