La Belgique au championnat du monde U17 en France - Toulouse - 16 au 25 juillet 2010

La Belgique a réussi une joyeuse entrée dans le Mondial U17 en prenant la mesure 80 à 27 du Mali vendredi. Les filles de Daniel Goethals ont déroulé en seconde période après une entame de match crispée. Place samedi à l'Argentine, battue par la Chine 72 à 54.


Une Joyeuse Entrée face au Mali
Il était dit que les Belges commenceraient la partie avec une nervosité qu'elles ont mis près d'une mi-temps à se débarrasser. L'histoire de cette première rencontre face au Mali, sans doute l'une des équipes les moins fortes du plateau, ne souffrait d'aucun suspens tant la différence de valeur entre les deux nations sur le plan du basket était nette. Il était néanmoins important de bien entamer les débats pour la suite de la compétition. Et ce ne fut pas vraiment le cas en première armure quand on a vu des Belges crispées, nerveuses et embrouillées. Il a fallu 7 à 8 minutes avant que la Belgique, vice-championne d'Europe U16, ne rentre dans la partie. Sien Devliegher fut la première mi-temps à montrer de la solidité avec 10 pts à son actif. Elle emmena dans son sillage le restant du groupe. A la pause, les choses étaient déjà bien claires au marquoir: 32 à 7. Elles le furent aussi définitivement dans la tête en seconde période. Et c'était bien là le plus important avant de rencontrer l'Argentine samedi. Emma Meesseman (16 pts, 9 rbds), Julie Vanloo (9pts), Heleen Adams (8pts), Hanne Mestdagh (9 pts), l'effectif au complet s'est mis au diapason. "Parce que la compétition est encore longue et l'Argentine, ce sera un autre morceau", comme dit Daniel Goethals.Un niveau supérieur par rapport au Mali, mais certainement pas encore un ténor. De quoi rentrer dans le tournoi dans une logique de progression idéale.

L'interview de Daniel Goethals après la rencontre



Rédigé par Christian Detroz le Vendredi 16 Juillet 2010 à 20:44