La Belgique au championnat du monde U17 en France - Toulouse - 16 au 25 juillet 2010

La Belgique termine 4e de ce Mondial échouant au pied du podium, sans doute la plus laide place qui soit, dans n'importe quelle compétition. Battues par la Chine pour la 3e place dimanche, 85 à 73 (mi-temps: 41-46), les Belges voient avec envie la médaille de bronze pendre au cou des Chinoises. Un top 4 mondial est un 'miracle', estimait à juste titre Daniel Goethals, "mais les filles méritaient tellement cette médaille de bronze, qu'elles ramassent un très gros coup sur la tête et la déception est immense".


La grosse déception au coup de sifflet final (photo: Ann Dee Lamour)
La grosse déception au coup de sifflet final (photo: Ann Dee Lamour)
Daniel Goethals résumait à merveille le sentiment général à l'issue de ce championnat du monde. "Je pense que les filles se rendront compte dans quelques jours ce que c'est que d'être 4e au monde", expliquait le coach belge. "Mais pour l'instant, c'est vraiment un gros coup sur la tête." Un gros coup sur la tête qui a fini d'achever les Belges lorsqu'à 5 minutes de la fin, en 20 secondes, Emma Meesseman (11pts, 11 rbds) et Julie Vanlooo (23pts), étaient éliminées pour des 5es fautes vraiment peu évidentes. "C'est sûr que perdre ses deux scoreuses au moment où l'on a du mal à marquer, cela fait mal", rajoutait Daniel Goethals. "Je ne veux pas trop tomber dans le négatif avec l'arbitrage, mais c'est sûr que ce n'est pas parce que l'on est un petit pays que l'on doit nous manquer de respect. Contre la France déjà on hérite de 5 lancers (pour 24 aux Françaises), ici 11, contre 27 à la Chine..."


La première période et la reprise étaient pourtant bien belges face à des Chinoises avides d'effacer un 90-80 encaissé face à ces mêmes Belges au premier tour. Les Belges avaient bien digéré le premier gros coup sur la tête encaissé par une défaite face à la France la veille. Julie Vanloo, Emma Meesseman s'en donnaient à coeur joie, Lien Delmulle (17pts) se mettaient petit à petit au diapason et l'équipe belge retrouvait son hallant offensif en équipe doublée d'une bonne défense sur les grandes chinoises. Elles mèneront de 12 points (45 à 57 à la 23e) avant de voir la Chine sursauter d'orgueil. "On a manqué de jus et d'énergie en fin de rencontre", reconnaissait aussi Daniel Goethals. Avec 9 matches en 12 jours et une montagne d'énergie déjà dépensée contre les éléments, cela commençait à peser sur le jeu belge, sur sa lucidité surtout. La Chine était épuisée aussi, mais ses grandes restaient debout, ce qui faisait tout de même 15 à 20 centimètres de plus que tout le monde. Les Chinoises ne sauveront leur médaille de bronze que par leur jeu intérieur et Dong Yu avec ses 29 pts et 9 rbds. La Belgique ne marquait plus, et lors de la sortie pour 5 fautes, coup sur coup, de Meesseman et Vanloo, le sentiment de se faire voler au coin du bois s'ajoutait à la difficulté d'une tâche rendue désormais insurmontable dans les dernières secondes. La Belgique aura tout tenté, tout essayé. Au bout du chemin, il y a cette 4e place mondiale, la plus belle performance jamais réalisé par une équipe de basket belge. "Une grande fierté, retenait Daphne Van Dessel qui appelait les ligues et la fédération à réfléchir sur l'avenir de cette génération dorée. Si la Belgique veut évoluer, la fédération doit se professionnaliser.
La Belgique, numéro 4 au monde !

La Belgique, numéro 4 au monde !

Rédigé par Christian Detroz le Dimanche 25 Juillet 2010 à 16:52