La Belgique au championnat du monde U17 en France - Toulouse - 16 au 25 juillet 2010

Pour son match d'ouverture, l'Argentine a souffert (défaite 72-54). Ennuyée par la densité physique et la défense des Chinoises, les Argentines préfèrent oublier la défaite et se concentrer sur leur match contre les Belges vendredi.


L'Argentine pense déja à la Belgique
Chine 72 - Argentine 54. Débuts difficiles pour l'Albiceleste ! Malgré leur envie, les Sud-Américaines ont subi la partie et la différence physique de plein fouet. "On n'a pas controlé le rebond et derrière, notre pivot prend vite 3 fautes. Ce sont des éléments qui ont conditionnés le match", confiait le coach argentin Eduardo Pinto.

Incapable de joindre leurs "grandes", de développer un jeu collectif, en panne d'adresse à 3 points , les Sud-Américaines se sont vues refuser l'accès au panier tandis que les chinoises développaient leur basket, s'appuyaient sur leur qualité de jeu (adresse, puissance dans la raquette, organisation) et leur physique pour creuser l'écart soit en transition, soit sur jeu placé. Malgré les changement de défense (zone 2-3, homme) et la réaction de quelques joueuses comme l'ailière Rocio Evangelina Diaz (14 pts), l'Argentine n'a pu que constater les dégâts et courir derrière le score.



L'Argentine pense déja à la Belgique
"On connaissait la différence physique entre les deux équipes, on avait déjà rencontré la Chine en préparation à Rodez. Personellement, je me suis sentie bien. j'ai essayé d'encourager mes coéquipières. Il faut rester positive, corriger nos erreurs et penser à demain" confie la jeune joueuse.

Un avis partagé par le coach "Un match est un match, je préfère oublier celui d'aujourd'hui et me concentrer sur celui de la Belgique". Une Belgique qu'il a visionnée contre le Mali. "Même si le Mali n'a pas présenté une grande opposition, la Belgique s'est montrée très organisée en défense et possède de l'expérience dans les rencontres internationales. Il faudra se méfier de joueuses comme Julie Vanloo et Emma Meeseman. Les belges ont un jeu qui n'est pas si différent du nôtre, je vois une partie serrée" analyse le coach.

Rédigé par Christophe Crespin le Vendredi 16 Juillet 2010 à 14:29