La Belgique au championnat du monde U17 en France - Toulouse - 16 au 25 juillet 2010

Irrésistibles face au Japon qu'elle domine 93 à 70 (mi-temps: 52 à 34), les Belges se sont qualifiées pour les demi-finales du championnat du monde U17. Impressionnante de maturité, la Belgique a non seulement maîtrisé son sujet à la perfecion, mais a pu aussi 'en garder sous la pédale', préservant ses cadres pour une demi-finale face au vainqueur de France/Australie.


La Belgique dans le top 4 mondial ! (photos: Ann Dee Lamour)
La Belgique dans le top 4 mondial ! (photos: Ann Dee Lamour)
Avec une tonitruante entrée en matière, la Belgique ne laissait placer aucun doute sur sa détermination et sa volonté de ne pas se laisser surprendre par le Japon après un parcours brillant au premier tour qui valait la première place de son groupe. Un 11 à 0 avait - déjà - mis les points sur les "i" face à des Japonaises en manque de taille certes, mais dont les deux principaux moteurs, Moeko Nagaoka (12pts) et Yuki Miyazawa (21 pts, 12 rbds) étaient muselés par une défense belge intratable et surtout très concentrée.

Quand la défense va, tout va. Les actions offensives étaient à la hausse côté belge où Emma Meesseman se régalait en dominant le trafic aérien. Collectives en diable, les Belges vont creuser l'écart pour se mettre à l'abri très tôt dans la partie: 27-11 à la 10e, 38-21 au quart d'heure et 52 à 34 à la pause. On croyait rêver. Daniel Goethals n'avait peur que d'une chose, que ses filles ne relâchent la pression permettant au Japon qui avait fini, tardivement en première période, à rentrer dans le match. Le coach carolo maintenait tout à la fois la pression sur ces filles pour empêcher tout relachement à la reprise: 70-53 à la demi-heure et permettait à toute son équipe de tourner ayant déjà fait jouer 9 de ses joueuses en première mi-temps. Le Japon en profitait certes pour réduire de moitié un écart qui avait culminé à 25 unités, mais qui ne mettait au grand jamais en danger une équipe belge extrêmement mature et lucide. Il suffisait de resserrer ça et là quelques vis pour maintenir le gouffre qui séparait vendredi belges et japonaises dans ce quart de finale du Mondial. Les cadres pouvaient aussi jouer à l'économie, mais avec un rapport qualité prix hors norme. 23pts pour Julie Vanloo en moins de 21 minutes de jeu et Emma Meesseeman, 23 pts et 13 rbds pour 38 d'évaluation en 20mn et demie de jeu également, toutes deux d'une aisance impressionnante.

Une fois encore, le collectif aura fait merveille avec d'autres joueuses avides de tirer leur épingle du jeu, Heleen Adams en début de match, Antonia Delaere ensuite, Hatti Bende Belobi enfin (15pts, 5/9 à 2pts, 1/1 à 3pts, 2/2 aux lancers, 4 rbds). Chapeau ! Le tout dans un collectif sans faille côté à 106 en évalutation s'offrant 20 assists tout au long d'une partie où jamais la Belgique n'aura été mise en difficulté dans sa concentration, son enthousiasme et l'expression d'un talent qui conduit les Belges d'un Daniel Goethals, ému aux larmes, sur le toit du monde, dans le top 4 du Mondial !


Une victoire collective (photos: Ann Dee Lamour)
Une victoire collective (photos: Ann Dee Lamour)

Une demi-finale de championnat du monde, le meilleur résultat jamais atteint par une équipe belge (photos: Ann Dee Lamour)
Une demi-finale de championnat du monde, le meilleur résultat jamais atteint par une équipe belge (photos: Ann Dee Lamour)

Rédigé par Christian Detroz le Vendredi 23 Juillet 2010 à 19:59