Made in Belgium

Mithra Castors Braine dans le désordre, Jurgen Van Meerbeeck remis en cause ?

Le club brainois ne dément ni ne confirme



La trêve internationale s'annonce agitée cette semaine à Mithra Castors Braine où les évolutions extra-sportives se succèdent décidément. Un article dans le quotidien Sudpresse met le feu aux poudres en évoquant la possibilité de remplacer Jurgen Van Meerbeeck par Giovanni Bozzi.



Que se passe-t-il à Braine ? La saison a déjà révélé son lot d'histoires extra-sportives après un 2 sur 5 en début de campagne en Euroligue, mais l'article du quotidien Sudpresse paru mardi matin a enflammé la toile. Les jours de Jurgen Van Meerbeeck seraient comptés et le nom de Giovanni Bozzi est cité pour le remplacer.

Mithra Castors Braine veut calmer le jeu et n'infirme ni ne confirme les suppositions pour le moment. "Nous avions prévu de se voir avec Jurgen en fin de semaine pour faire le point après le début de saison", a expliqué Eric Leloup, le manager général du club brainois. "Nous allons peut-être avancer ce rendez-vous après la parution de cet article. Giovanni Bozzi avait exprimé son souhait de revenir au coaching. Le raccourci a sans doute été pris pour le citer à Braine."

Remettre l'église au milieu de village

Après un 2 sur 5 en Euroligue dont une défaite après prolongation à Agu Spor Kayseri et un presque-exploit à Ekaterinburg, Mithra Castors Braine a fait bonne figure en ce début de campagne européenne, mais sur le plan extra-sportif, cette première saison au sein de la plus haute compétition européenne est loin d'être un long fleuve tranquille. Les épisodes de Matea Vrdoljak, le départ précipité d'Alina Iagupova et de Lyudmila Naumenko, arrivée blessée au genou (ACL), l'arrivée d'Elin Eldebrink, puis celui de Doneeka Hodges-Lewis, font un peu désordre dans la maison brainoise. L'altercation entre Jurgen Van Meerbeeck et Marjorie Carpréaux lors du match face à l'USK Prague à Liège mardi dernier aussi, tout comme le peu de crédit accordé aux jeunes joueuses belges.

Certains membres du Comité ont fait part de leur mécontentement, prenant parti. Un débriefing doit donc avoir lieu entre les dirigeants et le coach cette semaine sur la suite à donner à l'aventure, commune ou non, et sur les différends qui les opposent dans plusieurs dossiers chauds. Après Namur qui a connu son lot de remous, c'est Mithra Castors Braine qui doit mettre de l'ordre dans sa maison. Et cela devient désormais urgent.

Communiqué de Castors Braine

Dans la soirée, Mithra Castors Braine a publié un communiqué sur sa page Facebook.

"Nous avions décidé d'utiliser la trève de l'équipe nationale pour faire un premier bilan avec Jurgen ce samedi et relever les aspects positifs et les points potentiels d'amélioration pour poursuivre notre belle aventure de la meilleure façon possible. Beaucoup de points positifs mais tout n'est pas parfait. C'est donc l'occasion de réglages en vue des importantes échéances de décembre. En rentrant d'une journée de travail plutot fort remplie, nous découvrons ce que tout le monde a pu lire ou entrendre. Ces événements nous ont poussés à avancer la rencontre avec Jurgen ce mercredi toujours dans l'optique de continuer ensemble à développer les projets Castors Braine et de moins encombrer les réseaux sociaux dans les jours à venir."

Christian Detroz
17/11/2015