La Gazette de l'Euroligue

Mithra Castors Braine - Iagupova sur le départ, des nouvelles de Julie Allemand



Mithra Castors Braine avait organisé mardi une conférence de presse en prélude à la rencontre d'Euroligue que les Brainoises disputent jeudi à Ekaterinburg, il fut en fait question de la présentation de la rencontre à Liège, le 10 novembre prochain, face à l'USK Prague. Julie Allemand, la Liégeoise formée à Alleur, était la joueuse présente. L'occasion aussi de faire le point sur l'affaire Iagupova avec le manager du club brainois, Eric Leloup.



Mithra Castors Braine s'est envolé mardi après-midi pour Ekaterinburg via Helsinki. Un peu juste pour permettre à Jurgen Van Meerbeeck et Marjorie Carpréaux d'honorer la conférence de presse du club brainois à Braine mardi. Seule Julie Allemand était présente comme joueuse aux côtés de Jean-Manuel Fontaine (Mithra) , Eric Leloup, le manager général du club brainois et Yvan Slangen en charge de quelques dossiers de Coupe d'Europe dont la rencontre au Country Hall de Liège, le 10 novembre face à l'USK Prague.

C'était le sujet de l'entretien avec la presse pour présenter le duel face aux championnes d'Europe en titre, victorieuses en sus au début du mois de la Super Coupe d'Europe à Braine. La partie sera organisée en collaboration avec le club d'Alleur, club formateur de Julie Allemand, précisément, et Manon Grzesinski. Une première journée de promotion avec les clubs de Alleur, Huy et Blégny avaient déjà été organisée mercredi dernier au Country Hall avant un rendez-vous d'une partie de l'équipe au Standard de Liège pour le coup d'envoi de la rencontre de championnat face à Malines.

Le numero 2 de Mithra a présenté le troisième volet du plan de communication destiné à rameuter du monde au Sart Tilmant, d'une capacité de 5.000 places, là où s'était déroulée la dernière finale de Coupe de Belgique, remportée par Castors Braine face à Kangoeroes-Boom.

Une soixantaine de bénévoles du club d'Alleur mettront leur coeur à l'ouvrage pour aider à l'organisation du rendez-vous face aux Praguoises de Natalja Hejkova. Le club brainois espère près de 2000 personnes comme assistance pour l'une des deux rencontres délocalisées (l'autre se jouera à Anvers face à Ekaterinburg).

"En délocalisant les rencontres, notre volonté est de promouvoir le basket féminin et de propager une image positive de la femme à travers la Belgique", a expliqué Eric Leloup, le manager general du club brainois, "ensemble avec notre partenaire Mithra. Le slogan est d'ailleurs bien adapté. Derrière la sportive, se cache une femme et la femme est encore considérée comme le parent pauvre dans le sport. Nous voulons rester dans le basket féminin. On nous pose souvent la question de savoir si l'on ne va pas passer au basket masculin, mais oui tant que le président et moi-même seront là, on restera axé sur le basket féminin. L'objectif est d'aller à la rencontre d'autres publics. Maintenant, oui, sportivement, c'est un petit désavantage. Maintenant, nous rencontrons l'USK Prague et Ekaterinburg en dehors de Braine. Nous jouons tous les matches pour les gagner, même si ce sont des cadors. Cela peut nous coûter un petit prejudice de ne pas jouer à domicile, mais il faut j'estime savoir se mettre un peu en difficulté pour si cela permet au basket féminin d'être connu et reconnu et si cela permet de donner une image positive de notre sport partout en Belgique. Que ce soit en Wallonie, ici à Liège ou en Flandres. La Belgique est trop petite pour être divisée".

Julie Allemand garde le moral, de retour bientôt

C'était l'occasion aussi de prendre le pouls de l'évolution de la blessure de Julie Allemand et son état d'esprit, loin des parquets depuis près de deux mois à présent. Une période difficile pour la jeune meneuse, 19 ans, qui a appris à prendre son mal en patience et à se reconstruire pour revenir au plus vite à son meilleur niveau. Passée pro désormais à Mithra Castors Braine, la fin du tunnel s'approche pour Julie Allemand.


Les dossiers délicats, les explications d'Eric Leloup, manager général

Les dossiers chauds concernaient aussi l'annonce faite par les deux joueuses ukrainiennes Alina Iagupova et Lyudmila Naumenko de vouloir quitter le club brainois et de rentrer au pays. Les explications du manager général de Mithra Castors Braine, Eric Leloup qui s'attarde aussi sur le cas de Matea Vrodljak que Jurgen Van Meerbeeck a persisté à ne pas faire jouer.


Christian Detroz
04/11/2015