Accueil
Envoyer à un ami
Partager
National Team

Laurent Buffard, généreux, passionné

Les premières impressions du nouveau patron des Lionnes


Présent en Belgique mercredi pour sa première journée en tant que sélectionneur national, Laurent Buffard a confié ses premières impressions à l'aube d'une aventure qui doit idéalement conduire aux jeux Olympiques de 2008, ou le plus près possible en tous les cas.



Pourquoi avoir choisi la Belgique ?

Laurent Buffard, généreux, passionné
Laurent Buffard, généreux, passionné
"… c’est près de Valenciennes (rires)… J’avais déjà été approché il y a deux ans, mais à l’époque, mon travail comme manager général de Valenciennes me prenait trop de temps. Cette année, j’ai accepté cette expérience à la tête d’une équipe nationale. C’est une très bonne expérience. J’avais déjà eu en main l’équipe nationale des moins de 20 ans en France avec Tony Parker, Boris Diaw, Florent Pietrus, mais cela reste assez nouveau. Cela m’intéresse parce que j’aime ce pays. Il y a cette notion de proximité. Ensuite, dans cette équipe, il y a beaucoup de talent. Avec Ann Wauters bien sûr que je connais plus particulièrement pour l’avoir coaché à Valenciennes. Il y a aussi Kathy Wambe, Nele Deyaert ou Anke De Mondt qui sont passées par la France ou qui y joue encore et qui y ont laissé un bon souvenir. En outre, elles sont encore un peu plus expérimentée maintenant avec l’expérience de championnats étrangers."

Un club et une équipe nationale, une approche différente

"Il faut savoir que l’on part de loin pour réaliser nos objectifs. On doit prendre part aux qualifications, ensuite, espérons-le, il y a l’Euro et in fine on regarde vers les jeux Olympiques de 2008. Le challenge est intéressant. La fonction de sélectionneur est très différente de celui d’entraîneur. D’abord, il faut sélectionner, ce qui n’est jamais facile. Ensuite coacher cette sélection ne l’est pas non plus. Nous avons peu de temps et il faut des résultats rapides."

Comment vous caractérisez vous comme coach?

"Je suis quelqu’un qui travaille beaucoup, qui aime la discipline et mon travail se base beaucoup sur la confiance tant individuellement que collectivement."

Quel est votre sentiment après le tirage au sort ?

"Le fait d'être dans un groupe de 3 ne change rien à la donne. Nous espérons bien entendu être qualifié directement pour l'Euro sans devoir passer par les barrages. La Lettonie est une très bonne équipe, jeune, en devenir. Gunta Basko et Anete Jekabsone sont deux excellentes joueuses que nous avons pu ou pouvons voir à l'oeuvre dans le championnat de France. La Slovaquie est aussi une équipe qui se reforme avec une jeune génération. Mais vous la connaissez déjà bien pour l'avoir rencontré l'an dernier avec une défaite et une victoire à la clé, sans Ann Wauters."

La Belgique chez les championnes d'Europe

"Au niveau de la préparation, nous aurons un groupe de 17 joueuses. Nous irons en Tchéquie, ce sont les championnes d’Europe. C’est un gros morceau, et bien que ce sera très difficile, cela ne pourra être que très utile pour la suite. C’est une référence au niveau européen, c’est toujours très instructif."


La France ne veut pas, paraît-il, rencontrer la Belgique en préparation.

"La sélection française avec Alain Jardel comme sélectionneur ne souhaite pas pour l’instant nous rencontrer. Ce n’est pas grave, nous les affronteront à l’Euro !"


Jeudi 23 Février 2006




Follow us also on
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram