Accueil
Envoyer à un ami
Partager
National Team

La Lettonie d'Anete Steinberga et de Dita Rozenberga sur la route des Belges


La Russie de Maria Vadeeva, le Monténégro de Jelena Dubjlevic, la Lettonie d'Anete Steinberga et de Dita Rozenberga se dressent sur la route de la Belgique à l'Euro du 16 au 25 juin dans un groupe D très ouvert. Qu'en pensent les adversaires des Belgian Cats ?



Anete Steinberga, la Lettone, joueuse de l'USK Prague, était au tirage vendredi à Prague
Anete Steinberga, la Lettone, joueuse de l'USK Prague, était au tirage vendredi à Prague
Le président de la FIBA Euroe, Turgay Demirel a préfacé le tirage au sort de l'Euro-2017 en Tchèquie de façon très juste. "Il n'y aura pas de groupe de 'la mort' cette fois, car je pense que tout le monde peut gagner contre tout le monde dans ce championnat d'Europe qui rassemble les 16 meilleurs pays continent". De fait, et plus que les autres poules sans doute, le groupe D, où figure donc Belgique, Russie, Lettonie et Monténégro, est plus que jamais très ouvert.

Eva Hlavackova-Viteckova et Hana Horakova, deux joueuses légendaires tchèques ont procédé au tirage vendredi à Prague. Cela aurait pu être pire pour les filles de Philip Mestdagh.

Anete Steinberga (USK Prague) et Dita Rozenberga (Belfius Namur) très contentes

"Je pense que le tirage est assez bien. Tous les groupes sont à peu près de la même force. Pour moi, la Lettonie et la Belgique sont capable de rivaliser avec la Russie et le Monténégro. Je suis très contente de voir la Belgique à l'Euro", a commenté Anete Steinberga, finaliste de l'Eurocup en 2015 avec Castors Braine et qui aura passé deux saisons sous les couleurs brainoises. "Je suis surtout très contente pour mes anciennes coéquipières d'avoir enfin la chance de jouer une phase finale d'un championnat d'Europe. La Belgique a une très bonne équipe, forte dans toutes les positions. Je souhaite à la Belgique et à mon équipe beaucoup de chances dans cet Euro et je suis impatiente de revoir les Belges que je connais !"

Dita Rozenberga évolue depuis deux saisons en Belgique, à Spirou Monceau la saison dernière, à Belfius Namur cette année et va disputer encore une fois un championnat d'Europe. "Je suis très contente avec ce groupe. Pour moi, la Belgique est le plus fort des équipes du 4e chapeau. Nous allons voir comment toutes ces équipes vont se préparer, mais je suis sûre déjà que ce sera difficile de jouer la Belgique parce que c'est vraiment une bonne équipe avec de très bonnes joueuses. Peut-être ne sommes nous pas dans le plus fort des groupes, mais la Russie et le Monténégro, ce sont de très bonnes équipes. Mais je préfère jouer quand même contre elles plutôt que de tomber contre la Serbie, l'Espagne ou la France. Pour moi, c'est un groupe où tout le monde peut battre tout le monde ! Chaque match sera un 'do or die'"

Le Monténégro, 7e du dernier Euro, se dit confiant mais prudent

Le Monténégro, petit pays avec un nombre insignifiants d'affiliés en basket féminin, dispose pourtant d'une grosse tradition et d'une énorme expérience de l'Euro avec une quatrième participation d'affilée et dont le meilleur résultat est une 6e place en 2011. Les Monténégrines, 7e du dernier Euro (!), seront les premiers adversaires des Belges, le 16 juin à Prague. "C'est en effet notre quatrième participation et nous avons pu acquérir de ce fait beaucoup d'expérience", a souligné Jelena Dubljevic, coéquipière d'Ann Wauters à Agu Spor Kayseri et à Los Angeles Sparks. "Nous devons hausser notre niveau de jeu au fil des matches et pouvoir construire notre propre style comme ce fut le cas lors de notre dernier match de qualifications contre l'Italie (avec une victoire du Monténégro décisive pour la qualification). Le plus important est de bien tout faire étape par étape."

"Quelque soit le tirage, il faut de toute façon être bien conscient que toutes les 16 équipes sont de très bonnes qualités avec une grande envie de bien faire à l'Euro", a ajouté Milica Jovanovic. "Nous connaissons déjà bien la Russie, peut-être un peu moins la Belgique et la Lettonie, mais si nous nous préparons bien et que nous parvenons à bien jouer en équipe pour imposer notre style, nous avons une chance contre tout le monde."

Alexander Vasin (Russie): "la Belgique a une bonne génération de jeunes joueuses"

Avec sa nouvelle génération autour de Maria Vadeeva, la Russie veut redresser la barre et améliorer ces derniers rendez-vous de grande envergure en demi-teinte. Les Russes n'ont pas fait dans le détail en qualifications avec un 6 sur 6 bien tapé. De quoi faire de la Russie le favori du groupe D ?

"Il est trop tôt pour parler de cela. Une chose à la fois, nous allons d'abord bien nous préparer pour cet Euro", a tempéré Alexander Vasin, le sélectionneur russe. "Ce sont de toute façon les 16 meilleurs pays qui seront là. Nous avons un solide groupe. Nous y viserons la première place, c'est sûr, parce qu'elle est directement qualificative pour les quarts de finale. La Lettonie a une équipe avec des joueuses d'expérience qui nous avait battu il y a deux ans, ce qui nous avait obligé à jouer ensuite contre la France. Le Monténégro a aussi de très bonnes joueuses qui lui ont permis de réussir de très bon résultats comme Jelena Dubljevic qui a décroché le titre en WNBA avec Los Angeles Sparks au côté de notre meneuse Evgenia Belyakova. Nous connaissons bien forcément Emma Meesseman (Ekaterinburg et ex-Spartak Moscou, coaché par Alexander Vasin) et Ann Wauters (ex-Ekaterinburg notamment), qui a aussi été championne WNBA. Mais la Belgique a en plus une bonne génération de jeunes joueuses. Il est prématuré de faire des pronostics. Nous jouerons match par match."



Samedi 10 Décembre 2016




Follow us also on
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram