Accueil
Envoyer à un ami
Partager
National Team

La Belgique tient enfin un coach avec Olaf Stolz

Dans les coulisses, les structures changent, mais le fil rouge reste Arvid Diels


Sept mois après la fin de l'Euro-2007 en Italie qui s'est soldée par une 7-ème place à Chieti, la Belgique, privée du tournoi pré-olympique en vue des jeux de Pékin dont elle rêvait tant, s'est enfin trouvée un coach. L'Allemand Olaf Stolz, 43 ans, guidera les Belges en qualifications pour l'Euro-2009. Côté structure, on efface tout, ou presque, et on recommence. Les rencontres, elles, se dérouleront à Liège.



Olaf Stolz, nouveau sélectionneur national (photo:FIBAEurope)
Olaf Stolz, nouveau sélectionneur national (photo:FIBAEurope)
A la veille du tirage au sort des qualifications pour l'Euro-2009 qui a réservé finalement la Grèce, la Bulgarie et la Serbie à la Belgique, les instances fédérales, devant le refus d'Arvid Diels de prendre en charge le coaching de l'équipe nationale dames, étaient obligées de changer leur plan, prendre leur bâton de pélerin pour trouver un successeur à Laurent Buffard promettant aussi que tout serait règlé pour la fin du mois. Nous étions à la veille du 16 février. Les négociations ont donc perduré avec Olaf Stolz pour arriver à un accord quatre mois plus tard avec ce sélectionneur allemand qui ramena l'Allemagne en phase finale de l'Euro en 2005 et 2007, ce qu'elle n'avait plus atteint depuis 1999. "Nous avons trouvé un accord avec Olaf Stolz", a confirmé vendredi Koen Umans. "Nous travaillerons dans un premier temps avec lui dans l'objectif de se qualifier pour la Lettonie que ce soit par une qualification directe ou via les barrages. Des discussions doivent encore être menée concernant le staff qui l'accompagnera."

Olaf Stolz est prévenu, il devra composer sans Ann Wauters qui entame cette nuit le championnat de WNBA avec San Antonio Silver Stars après une harrassante saison au CSKA Moscou. Il sait aussi que Nele Deyaert ne sera pas disponible avant la semaine précédent le premier match, en Bulgarie, le 27 août dans ce groupe D pour l'Euro-2009. Il devra aussi convaincre Kathy Wambe et Anke De Mondt de prendre part, entre autres, à l'aventure. Car il est clair que l'échec d'une qualification pour le tournoi pré-olympique qui doit se tenir à Madrid le mois prochain a lourdement pesé sur le moral des cadres de l'équipe nationale, de même que le vide officiel qui s'en est suivi et prolongé n'a rien arrangé. L'objectif est pourtant de se qualifier pour les JO-2012 et si la Belgique veut éviter de répéter les erreurs de 2005, qui lui a notamment coûté de manquer le bon wagon dans les Abruzzes, elle sait qu'elle ne peut se permettre de louper les étapes intermédiaires: l'Euro-2009, le Mondial-2010 en Tchéquie, le championnat d'Europe 2011 en Pologne. La quête du plus haut niveau passe par là. Le moindre détail comptera et dès aujourd'hui, pas seulement la veille du rendez-vous qualificatif pour les jeux de Londres.

Côté structure, on efface tout (ou presque). Le management team est entièrement changé et le staff doit encore être composé. Seul dénominateur commun dans ce schéma, Arvid Diels, l'homme à tout faire du basket féminin belge.

Les quatre mousquetaires...

La Belgique tient enfin un coach avec Olaf Stolz
Stefan Garaleas et Christian Grandry démissionnaires dès la fin de l'Euro-2007 en Italie, Caroline De Roose qui a annoncé il y a quelques semaines qu'elle ne poursuivrait pas, c'est tout le fameux 'steering comittee' du BNT Dames qui se décomposait. Pour l'exercice 2008, ils sont quatre à prendre les commandes, deux VBL et deux AWBB, of course.

  • Jokke Wijnants, ancien cadre du BLOSO, aura en charge tous les aspects administratifs, assurances et contrats.

  • Yvan Slangen, secrétaire-général de l'AWBB, assurera l'organisation des rencontres et des stages de préparation en Belgique, le tout se déroulera sur les hauteurs de Liège au Sart-Tilmant.

  • Pascal Vacavant, le président de Spirou Monceau, a été (ou sera) nommé 'team manager' à condition que toutes les questions qu'il se pose et qu'il a posé à "son" président à l'AWBB, Jean-Pierre Delchef trouve une réponse satisfaisante à ses yeux pour savoir, au moins, dans quelle pièce, il joue, a-t-il expliqué vendredi

  • Koen Umans, le secrétaire-général de la VBL, appelé à s'occuper de toute la communication et les relations tant en interne qu'à l'extérieur.

La Belgique débutera sa campagne qualificative le 27 août en Bulgarie. Elle accueillera ensuite la Serbie le 30 août, la Grèce le 3 septembre et la Bulgarie le 6 septembre. Puis ce seront les déplacements en Serbie le 10 septembre et en Grèce le 13 septembre. Les deux premiers de chaque groupe et le meilleur troisième seront qualifiés pour la phase finale du championnat d'Europe. Les autres pays devront disputer un barrage supplémentaire en janvier 2009 pour délivrer deux tickets supplémentaires pour la Lettonie.

... et d'Artagnan

N'en déplaise à certains, le véritable boss c'est lui ! (photo: S. Kovaleni)
N'en déplaise à certains, le véritable boss c'est lui ! (photo: S. Kovaleni)
Dans le flou qui aura suivi la fin de l'Euro-2007, un seul aura gardé le cap. Arvid Diels a depuis été nommé, ou poussé de fait, comme directeur technique pour le basket féminin à la VBL qui dissocie désormais les approches entre basket masculin et féminin, comme directeur technique du basket féminin belge sur le plan national assurant les fonctions de responsables de l'équipe nationale dames et de toutes les sélections nationales de jeunes, tout en conservant son poste de coordinateur du topsport à la VBL. Ce qui fait dire à certains que dans le désert du basket féminin, celui qui tient la boussole c'est lui et elle est basée en Flandres. Et certes, on suit une direction, mais la sienne, confortée qu'il est par les instances tant de la VBL mais aussi celles de l'AWBB qui lui déroulent le tapis rouge, sans pour autant lui donner carte blanche.

Coach de St-Katelijne Waver, Arvid Diels, on aime ou on n'aime pas. En réalité, personne ne trouve strictement rien à redire aux qualités sportives de ce bosseur. Ce qui dérange certains, c'est juste le cumul de ses mandats. Mais un cumul qui a au moins le mérite de soutenir une certaine cohérence dans la politique à long terme menée par ce visionnaire. Il n'est pas le seul à avoir des projets pour le basket féminin belge, mais il a les siens. Arvid Diels a de la suite dans les idées, une vision bien précise des structures à mettre en place et, surtout, une véritable idée du sport de haut niveau, réaliste, qui lorgne jusqu'aux jeux Olympiques de 2012 et 2016. Avec les pieds bien sur terre et pour le bien du basket féminin. L'homme a les moyens de ses ambitions, mais, paradoxe à la Belge, doit aussi se battre contre bien des moulins institutionnels et communautaires. Une dépense d'énergie dont il se passerait bien.


Samedi 17 Mai 2008




Follow us also on
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram