Accueil
Envoyer à un ami
Partager
BNT Dames

La Belgique battue 84 à 59 par la France

La Grèce samedi et Israël dimanche


Le dernier match chez les dames entre la France et la Belgique s'était soldée par une victoire ... belge ! C'était en 2007 à l'Euro de Chieti pour une 7e place gagnée par les Belges de Laurent Buffard. Depuis lors beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Les Françaises sont devenues championnes d'Europe. Vendredi, elles ont battu la Belgique 84 à 59 pour la première des trois rencontres des filles d'Arvid Diels dans le tournoi de l'Ain, avant la Grèce et Israël.



La Belgique battue 84 à 59 par la France
La Belgique battue 84 à 59 par la France
La Belgique battue 84 à 59 (mi-temps: 49-27) face à la France à Bellegarde-sur-Valresine vendredi pour sa première des trois rencontres en France dans le tournoi de l'Ain, voilà un résultat qui n'est ni decevant, ni - non plus - réjouissant. C'est une sévère défaite face aux championnes d'Europe, mais les circonstances ne plaident pas en faveur des filles d'Arvid Diels inutile de le rappeler d'autant que - comme si cela ne suffisait pas - Lieselot Malfait n'est arrivée qu'à quelques secondes du coup d'envoi, son avion ayant été bloqué au sol à Bruxelles-National la forçant à prendre le suivant. Cela dit, les Belges ont montré bien trop de respect face aux tenantes du titre. Si elles n'étaient pas encore au courant, le speaker de la rencontre disputée devant un milliers de supporters française l'a bien rappelé une 20taine de fois. Ce n'était pas une raison pour dérouler le tapis rouge devant la bande à Gruda et Dumerc. "Nous avons vu deux équipes aujourd'hui", reconnaissait Arvid Diels. "A la mi-temps, j'ai demandé aux filles s'ils avaient vraiment envie de gagner un match à Taranto. Notre unique et seul objectif pour le moment est de gagner contre l'Allemagne. Avec ce que j'ai vu en première mi-temps, jamais on ne peut gagner. En seconde mi-temps, ce fut un autre visage surtout dans le 3e quart, notre meilleur période."

Emma Meesseman et Sandrine Gruda pour l'entre-deux
Emma Meesseman et Sandrine Gruda pour l'entre-deux
Alors que les Françaises verront leur groupe réduit de 16 à 12 dimanche soir à l'issue du tournoi, les Belges se sont effectivement montrées trop gentilles face aux championnes d'Europe. Même s'il faut reconnaître qu'il y avait un gouffre entre les deux équipes, en terme d'intensité, de physique, de rythme et de dynamisme. L'on pourrait mettre 5 Mayombo dans une Yacoubu et en largeur d'épaule, au moins deux Meesseman. Ce n'était pas une raison pour regarder jouer les Françaises. De 25-16 à 49-27 à la pause, la partie risquait de devenir un long calvaire avec un 4 à 11 aussi au niveau des fautes. La reprise fut heureusement meilleure. Les Belges ont pu se montrer plus agressives, en attaque aussi, même si, il ne faut pas se mentir, la France a clairement levé le pied. "Si les autres sont meilleures, elles sont meilleures" ajoutait Arvid Diels, i["mais il faut à tous les moments se montrer compétiteurs et se donner à fond, tout le temps. On a pu jouer notre jeu en deuxième mi-temps avec des pénétrations de Noémie Mayombo, d'Antonia Delaere, un bonne variation outside/inside avec Emma Meesseman et les shooteuses. Notre objectif est de marquer 60 points par rencontre. Ici on y arrive, avec un 50% à 2 pts, un 9/10 aux lancers. Ce sont des stats que peu d'équipes peuvent afficher contre la France, mais l'on ne va pas assez chercher les fautes et il faut limiter les pertes de balles. Ce que nous avons fait dans le 3e quart temps, notre meilleure période, où nous faisons un 0-9.]"

Avec 25 pertes de balles et 23 fautes à 9, avec 37 rebonds français à 24, les données chiffrées sont largement à l'avantage des Françaises. Dans l'esprit, le sélectionneur national voudrait un investissement et un engagement total. Sans concession, sans gentillesse. Il reste aux Belges deux rencontres - contre la Grèce samedi (17h30) et Israël dimanche (15h00) - pour démontrer qu'une victoire contre l'Allemagne - qui n'a pas perdu une miette de l'évolution des Belges vendredi - n'est pas une utopie.

France - Belgique 84-59
25-16/24-9/14-17/21-15
France: 29/55 à 2pts, 2/8 à 3 pts, 20/30 LF, 37 rbds, 9 fautes, 16 pertes de balle. Yacoubou 9, Myen 15, Beikes 8, Gruda 14, Lawson-Wade 9 (1x3), Dumerc 4, Digbeu 4, Gomis 8, Bonnan 7 (7 rbds), Ndongue 1, Laborde 5 (1x3), Lepron
Belgique: 19/38 à 2pts, 4/18 à 3pts, 9/10 LF, 24 rbds, 23 fautes, 25 pertes de balle. Ciappina 9 (1x3), Dubuc, Delaere 7, Celus 5 (1x3), Hendrickx 7 (1x3, 5rbds), K. Mestdagh 3 (1x3), N. Mayombo 8, Meesseman 16, Maes, Malfait, E. Mayombo (5rbds)
Le compte-rendu made in France
BOX SCORE

Grèce - Israël 69-60
BOX SCORE

Quelques réactions françaises d'après-match (FFBB)


La Belgique battue 84 à 59 par la France

Une différence de gabarit ?
Une différence de gabarit ?

La Belgique battue 84 à 59 par la France

La Belgique battue 84 à 59 par la France

L'Allemagne n'en a pas perdu une miette !
L'Allemagne n'en a pas perdu une miette !

La Belgique battue 84 à 59 par la France


Vendredi 27 Mai 2011




Follow us also on
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram