Made in Belgium

Jacques Platieau, président de Mithra Castors Braine: "nous ne sommes pas suivis, mais nous continuons"

Multiplier les rencontres internationales



La finale du championnat 2016-2017 oppose Mithra Castors Braine à Kangoeroes Willebroek. Les Brainoises filent à toute vitesse vers un 4e titre consécutif de champion et asseoir une domination sans partage sur le plan national. Le président brainois, Jacques Platieau s'interroge.



Comme Namur à une certaine époque, Mithra Castors Braine se sent à l'écart dans un championnat belge à trois vitesses et essentiellement amateur dans le premier sens du terme. Braine et Namur sont deux clubs professionnels, Waregem et Kangoeroes disposent de quelques moyens sans être 'pro' et les 9 autres clubs disposent de structures amateurs et de très peu de moyen.

Avec en outre la façon de fonctionner des Brainoises, triple championnes de Belgique, finalistes de l'Eurocup en mars 2015, l'écart avec le reste du peloton est devenu gargantuesque. Cela ne plaît ni à Braine, ni à la meute de poursuivants. L'unique solution pour sortir de l'impasse est de promouvoir le travail avec les jeunes.

A décharge des clubs qui tentent le pari, rien n'est fait au niveau de la fédération et de ses ailes pour donner la motivation nécessaire. Le basket féminin belge est dans un dangereux cul-de-sac et la seule solution à court terme pour Mithra Castors Braine, selon son président, est de multiplier les rencontres internationales. D'où un choix à faire entre l'Euroleague et l'Eurocup, voire se tourner d'autres alternatives pour maintenir le cap du haut niveau. N'en déplaise.



Christian Detroz
22/04/2017