BNT Dames

Habemus Papam ? Non et c'est "surréaliste"

Jean-Pierre Delchef, président de l'AWBB



Habemus Papam ? Habemus toujours rien du tout ! Cela devient très inquiétant. La Belgique ne sait toujours pas sur quel pied danser. Le ‘steering comitee’ doit se décider sur le nom de son prochain sélectionneur national, mais aucune fumée blanche ne pointe à l'horizon. La partie de ping pong s’éternise et c’est toujours.. 2-2 dans le match qui oppose Daniel Goethals et Benny Mertens.



La situation est qualifiée de « surréaliste » par le président de l’AWBB, Jean-Pierre Delchef dans la traditionnelle newsletter du vendredi. "A moins de 200 jours du début de la 30ièmeolympiade, avec à l’horizon brésilien un objectif raisonnable, nul doute que les principes de la Charte olympique devraient guider sereinement les décisions à prendre dans l’intérêt majeur de nos sportives", écrit Jean-Pierre Delchef. "Mais qu’elle reste surréaliste notre Belgique écrivant l’Histoire avec 2 présidents au Comité international olympique mais planchant encore sur la nomination d’un coach national appelé à gérer nos prochaines émotions ! "

Un moment de lucidité qui rassure ou qui inquiète si l’on y comprend que le blocage est très profond. Cela tourne même au cauchemar si l’on prête attention aux rumeurs naissantes de voir l’ADEPS et le BLOSO remettre en question la nécessité de subsidier … quelque chose qui n’existe pas ! Une réunion s’est d’ailleurs tenue le 21 décembre dernier à l’initiative de la structure de l’ABCD, la commission de développement du sport au COIB, avec les représentants des pouvoirs subsidiants de l’Adeps, du BLOSO et de la Deutsche Gemeinschaft, l’instance germanophone. Pas sûr que les membres du steering comitee aient trouvé les mots qui rassurent.


Christian Detroz
20/01/2012