Championnat d'Europe Espoirs U20 - Basket féminin - Du 11 au 20 juillet 2008 - Chieti/Pescara (Italie)
New-York

En arrachant la victoire 55 à 51 dans une rencontre encore épique, la Belgique a conquis le droit de rester en vie encore un peu en division A. Les Belges ont cette fois tenu bon en deuxième mi-temps et démontré qu'elles pouvaient avoir du caractère, poussées sans doute par l'instinct de survie. Maintenant, si cette victoire est nécessaire, elle est encore loin d'être suffisante. Le maintien est encore très loin, mais au soir de ce jeudi, les Espoirs peuvent encore en avoir, mais il faudra impérativement battre la Bulgarie samedi (15h15).


Benny Mertens et ses filles gardent un espoir de se sauver (photo: S. Kovaleni)
Benny Mertens et ses filles gardent un espoir de se sauver (photo: S. Kovaleni)
En commettant un petit peu moins de fautes qu'à l'accoutumée (16), mais avec toujours autant de pertes de balle (25), les Belges ont bien entamé ce duel en menant 14 à 7 juste après les premières cinq minutes de jeu. Une fois encore, le tout grand n'importe quoi et le manque de gnac venaient annuler ce bon départ. La Belgique restera calée de longues minutes, plus de 6, et verra la Grèce enfiler un 0-13 et filer vers un 14-20 qui replongeait le clan belge dans ses plus grands doutes. A 26-31, la Belgique courrait après le score, mais n'était pas (encore) larguée. Elle ne le fut en définitive pas. A la reprise, les filles de Benny Mertens et Danny Cazzolato affichaient enfin l'élémentaire volonté et agressivité qui leur ont permis non seulement de boucher le trou, mais de rester devant durant cette seconde armure d'un duel qui ne volait certes pas haut, mais dont l'intensité due à une possible issue fatale allait crescendo. "Et c'est l'équipe qui a le plus voulu la victoire qui l'a emporté", concluait Benny Mertens qui poussait certes un gros ouf de soulagement, mais qui tempérait aussitôt. "C'était une victoire nécessaire, mais sera-t-elle suffisante ?" se posait déjà la question le coach gantois.

Sara Leemans (13pts, 9 rbds) et Eveline Van Honacker (5) au charbon (photo: S. Kovaleni)
Sara Leemans (13pts, 9 rbds) et Eveline Van Honacker (5) au charbon (photo: S. Kovaleni)
En faisant la course en tête dans cette deuxième mi-temps limitant Anna Spyridopoulou alors qu'elle avait empilé 13 unités en première armure, les Belges ont eu le minimum de lucidité pour ne retomber dans le trou et rester aux commandes. Les derniers instants auront aussi été pour les Belges, Romina Ciappina (16pts, 4 rbds) sortant enfin un grand coup avec un trois points à 1mn29 et un panier bonifié pour - ainsi dire - sa première incursion du tournoi dans la raquette, pour autoriser les siennes à rêver d'une première victoire. Sara Leemans, sur les genous et exténués, poussaient aux lancers (et au détour du 7e rebond de Tracy Wittebolle) pour assurer ce succès de 4 pts certes, mais un succès quand même. "On a enfin joué avec plus d'agressivité et de coeur", analysait encore Benny Mertens. "La première mi-temps était encore catastrophique, mais la deuxième mi-temps, on a vu qu'on pouvait le faire. Spyridopoulou est limitée à 4pts en seconde période, cela veut dire que l'on a bien travaillé sur elle. Elle avait beaucoup trop facile en première mi-temps. Le sentiment forcément est positif, mais est-ce que cette victoire sera suffisante, je ne crois pas. Il faut aller chercher la Bulgarie samedi. Il fallait gagner, ce match, comme on devait gagner contre l'Allemagne. Soit." Soit, les regrets sont éternels et il faut surtout regarder devant. Samedi (15h15) c'est un duel face à la Bulgarie qui se profile. Le plus dur morceau de ce groupe de la mort où tout le monde est encore en vie avant la dernière journée.

Les Belges peuvent enfin applaudir une victoire dans cet Euro, pour l'honneur ou le maintien ? Réponse samedi...
Les Belges peuvent enfin applaudir une victoire dans cet Euro, pour l'honneur ou le maintien ? Réponse samedi...

Rédigé par Christian Detroz le Jeudi 17 Juillet 2008 à 17:47 Jeudi 17 Juillet 2008 - 17:47 17:47 | Commentaires (1)