Accueil
Envoyer à un ami
Partager
BNT Dames

Euro-2017/Qualifications - La Belgique a cinq points des Biélorusses, 76 à 71 !

Malgré 31 points et 17 rebonds pour Emma Meesseman


La Bélarusse n'avait pas droit à l'erreur face à la Belgique. Elle n'en a pas commise face aux Belges à qui il n'aura pas manqué grand-chose pour venir faire basculer ce solide roc, 4e du dernier championnat d'Europe. Une question de détails. Les Biélorusses s'imposent 76 à 71 devant 3.000 supporters.



La Belgique s'est inclinée 76 à 71 en Bélarusse. Les filles de Philip Mestdagh sont venues buter sur le roc bélarusse devant 3.000 supporters à Minsk, mais si les Belges n'auront mené que 2 minutes dans la rencontre, elles n'auront été pas très loin de venir réussir un immense exploit en terre bélarusse. Seulement voilà, la formation d'Anatoli Buyalski n'avait pas droit à l'erreur après sa défaite en Pologne samedi dernier. Et la Bélarusse n'en a pas commise retrouvant en plus son moteur, Lindsey Harding auteur de 10 points et 6 assists, ceux qui auront manqué face aux Polonaises.

Véritables tour au gabarit et à la carrure incomparables avec les "petites" belges, Leuchanka (11pts) et, surtout, Vereyamenka (24 points et 14 rebonds) auront pesé à l'intérieur contrôlant le rebond en début de partie et forçant les Belges à la course poursuite. Ce qu'elles feront, brillamment par moment revenant de 10-5 et 13-7 à 16-17 à la 5e avec deux bombes de Julie Vanloo après celle d'ouverture de Kim Mestdagh.

Une question de détails

La Bélarusse avait aussi bien scouté la formation belge l'empêchant de développer un jeu rapide de contre-attaques. A 26-22 à la 10e, la Belgique resserrait un peu sa défense. Philip Mestdagh faisait tourner avec Hind Ben Abdelkader, Marjorie Carpréaux, Jana Raman et Kyara Linskens. Sans surprise, Noémie Mayombo, Julie Vanloo, Kim Mestdagh, Sofie Hendrickx et Emma Meesseman avaient entamé la partie.

La Belgique restait bien au contact jusqu'à la pause avec un 34 partout lorsqu'Emma Meesseman s'était mise en route malgré deux fautes rapides. A 38-36 à la mi-temps, le coup était jouable, même si la débauche d'énergie était énorme compte tenu de la différence de taille et de poids. La Belgique passera devant à 44-46 sur une tombe de Julie Vanloo (15 pts) et ce sera encore 49 partout. Un 10 à 0 bien tapé par, presque exclusivement Vereyamenka offrait l'écart maximum à la Bélarusse qui avait bien du mal à se dépêtrer des "petites" belges (59-49).

Ce sera 61-52 à la demi-heure, et la Belgique ne lâchera rien pouvant compter sur une stratosphérique Emma Meesseman auteur de 31 points et 17 rebonds face à l'armada russe. Les filles de Philip Mestdagh se donnaient sans compter pour grignoter leur retard qui se réduira à deux unités (68-66) à 4:30 de la fin, alors que Kim Mestdagh était sortie pour cinq fautes. Le hold-up était possible, mais le money-time allait basculer du côté de l'expérience. L'énergie dépensée et la solidité des Biélorusses, à domicile, faisait pencher le bras de fer côté Bélarusse alors que l'espace d'un instant l'on avait senti le hold-up possible. Il aura manqué un lay-up facile, un lancer, un shoot ouvert, un rebond. Pas grand-chose, un détail.

La déception était légitime, mais ne venir s'incliner que de 5 points en terre bélarusse en étant resté solide sur ses jambes confirme les belles possibilités de ces Belgian Cats. Reste que la victoire est tombée dans l'escarcelle de la Bélarusse. Râlant. Avec 4 temps morts dans les deux dernières minutes, chaque coach savait que l'average pourrait s'avérer aussi déterminant entre les trois équipes.

BOX SCORE

Lors de la prochaine rencontre le 20 février contre la Pologne à Namur, ce sont cette fois aux Belges de l'emporter à domicile dans ce groupe de trois.



Mercredi 25 Novembre 2015




Follow us also on
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram