Player & Rookie & Coach of the Year 2010

Pour la première fois, Basketfeminin.com a voulu donner permettre aux joueuses, coaches et dirigeants de désigner qui selon eux parmi les mentors de l'élite méritait le titre de Coach de l'année à l'issue de cette saison 2010. Par ordre alphabétique, Arvid Diels, Philip Mestdagh et Sven Van Camp se sont détachés pour figurer parmi les trois nominés.


Coach of the Year: Arvid Diels, Philip Mestdagh, Sven Van Camp
  • Le trio des nominés a fait l'unanimité parmi les votants, reste à les départager. A la suite d'Arvid Diels, Philip Mestdagh et Sven Van Camp, on retrouve Benny Mertens. Salué aussi pour son travail avec Jeugd Gentson, considéré comme un oiseau pour le chat, le Gantois a démontré - à l'instar de ce qui se passe à Blue Cats Ieper - que la patience et le travail sont toujours récompensés. Pourvoyeur généreux des sélections de jeunes, les Gantoises ont même décroché l'étiquette de 'giant killer' s'offrant le scalp de Dexia Namur, Kangoeroes-Boom et SKW en déplacement pour une première saison en division I. Dans le top 5 aussi, Stephan Baczai aura donné beaucoup avec Spirou Monceau qu'il a mené en demi-finales des play-off et de la Coupe de Belgique dans des conditions de travail pas toujours facile pour un coach confronté à plusieurs mouvements dans son effectif en cours de saison.

Classement (nombre de première place entre parenthèses)
1.
2.
3.
4. Benny Mertens (Jeugd Gentson) 32 pts (4)
5 Stephan Baczai (Spirou Monceau) 29 (1)
6. Marc Foucart (Declercq Stortbeton Waregem) 10 (3)
7. Daniel Goethals (Dexia Namur) 8 ((1)
8. Bernard Schoonbroodt (Point Chaud Sprimont) 5 (1)
9. Gerrit Driessens (DBC Houthalen) 4
10. Didier Pardons (Dexia Namur) 3 (1)
11. Didier Prinsen (Novia Munalux Namur) 0

Coach of the Year: Arvid Diels, Philip Mestdagh, Sven Van Camp
Arvid Diels, le titre tant attendu

  • Arvid Diels est devenu champion de Belgique pour la première fois avec St-Katelijne Waver. Attendu au tournant dans une compétition belge désormais ouverte, le Malinois savait qu'un trophée était pratiquement une obligation pour 'son' SKW' après dix ans de travail en Division I et un changement progressif de statut cette saison. L'homme est resté fidèle à ses principes convaincus qu'il allait en récolter les fruits.

    Avec une finale de Coupe de Belgique et un titre de champion, le sélectionneur national a rempli sa mission avec la manière, à sa manière, à l'image de sa formation, dominant les play-off avec autorité avec une formation arrivée à maturité au meilleur moment.

Coach of the Year: Arvid Diels, Philip Mestdagh, Sven Van Camp
Philip Mestdagh, producteur de talents

  • Après la perte de Julie Van Loo et plusieurs autres pions durant l'entre-saison, les points d'interrogation pesaient sur Blue Cats Ieper à l'aube d'un second exercice parmi l'élite. Philip Mestadgh a démontré qu'il avait bel et bien créé un système et que son long travail au sein du club flandrien était plus que solide. Il y a 7 saisons, il reprenait Blue Cats Ieper en provinciale pour l'amener aux portes des play-off de l'élite nationale. Avec sa méthode, ses joueuses et son savoir-faire.

    La jeune équipe de Blue Cats Ieper n'était peut-être pas encore prête pour figurer dans le dernier carré, mais avec ses jeunes joueuses flandriennes du cru, Philip Mestdagh a démontré que la patience et la formation pouvaient - à moindre frais - donner des résultats exceptionnels. Un bonus pour le championnat belge, un bonus pour la sélection nationale U16 avec Emma Meesseman, Julie Van Loo, Hanne Mestdagh, Sien Devliegher... ses produits.

Coach of the Year: Arvid Diels, Philip Mestdagh, Sven Van Camp
Sven Van Camp, le chef d'orchestre anversois

  • Sven Van Camp a débarqué dans le giron du basket féminin il y a moins de deux saisons. Un peu par hasard. Comme une sorte d'interim. Mais l'Anversois s'y plaît tellement que - outre un inverstissement avec les U18 - il continuera à communiquer sa motivation et son professionnalisme à une formation de Kangoeroes-Boom qu'il aura mené en finale du championnat et à la victoire en Coupe de Belgique, soit le premier trophée du club anversois.

    Il aura surtout réussi à faire prendre la mayonnaise dans un effectif que certains jugeaient pléthorique et pas trop bien équilibré. Sven Van Camp aura réussi à former un bloc solidaire et su gérer la longueur d'une saison terminant 2e du second tour dans une poule difficile, sortant Waregem en trois manches en demi-finales des play-off et ne pliant qu'en finale championnat face à SKW après une Coupe de Belgique dans la poche.

Rédigé par Christian Detroz le Dimanche 2 Mai 2010 à 13:54 | {1} Commentaires

Les News de Basketfeminin
Basket féminin.com, le basket féminin vu de Belgique
300 x 250 BE-FR