Dynamo Kursk sur le toit de l'Europe avec Lucas Mondelo

Ekaterinburg et Emma Meesseman à la troisième place



Le Dynamo Kursk de Lucas Mondelo a décroché l'Euroleague dimanche en écartant Fenerbahce en finale. Ekaterinburg et Emma Meesseman prennent la 3e place.



Premier titre en Euroleague pour Kursk (photo: FIBA.com)
Premier titre en Euroleague pour Kursk (photo: FIBA.com)
18 sur 18. Lucas Mondelo a mené le Dynamo Kursk au sommet de l'Euroleague que le club russe a terminé invaincu après un succès en finale dimanche sur Fenerbahce 77 à 63. BOX SCORE

De quoi permettre au mentor espagnol d'ajouter une ligne supplémentaire à son gigantesque palmarès, comme beaucoup d'autres de ses joueuses d'ailleurs. Angel McCoughtry a planté 20 points en finale et fut élue MVP alors que Nneka Ogwumike, MVP en WNBA l'été dernier, a ajouté 19 points face à une formation turque qui a rêvé à un second exploit après avoir terrassé Ekaterinburg sur ses terres vendredi en demi-finales.

Eka s'est consolé avec la 3e place grâce à une victoire sur l'USK Prague 68-63 BOX SCORE. Emma Meesseman s'est montrée déterminante en seconde période avec au bout du compte 16 points et 12 rebonds à son actif.

C'est la première victoire de Dynamo Kursk en Euroleague, pour sa première finale, après un succès en finale de l'Eurocup en 2012.

Pour Fenerbahce, la troisième fois ne fut pas encore la bonne après des défaites en finale déjà en 2013 et 2014.

Trois fois lauréat de l'Euroleague en 2003, 2013 et 2016, Eka, finaliste face à l'USK Prague en 2015, doit se contenter de la 3e marche du podium pour la 7e fois sur les dix dernières années.

Lucas Mondelo empoche lui l'Euroleague une seconde fois après son succès en 2011 avec Salamanque (et Anke De Mondt) mettant fin alors à la série de 4 victoires de suite du Spartak Moscou, le seul ces dix dernières années à avoir conservé le prestigieux trophée européen.

Christian Detroz
17/04/2017